Enligne : Editos

Vingt-et-une leçons. Immigration

 

 

La neuvième leçon de Yuval Noah Harari sur l'immigration est de la belle ouvrage. La circonspection est nécessaire pour venir à bout du sujet.

L'homo-sapiens-électeur est appelé à approuver la démarche. En la projetant à notre niveau national, les « homo-hébergis » de la rue, des quartiers et terroirs, déjà serrés en leurs aires, en leurs comptes...ou en leurs aises, seraient appelés à se serrer un peu plus pour faire place aux arrivants et à s'émerveiller de l'immensité du champ des apports « culturistes » dont ils bénéficieraient.


 

Il faudrait commencer par convaincre ceux qui ont le sentiment de tirer le diable par la queue, que leur pays est riche et que c'est à eux, les pauvres, que l'effort d'accueil doit incomber.

Les intellectuels y trouveront d'utiles réflexions sur la complexité du problème, une typologie des migrants et accueillants des pays sources ou réceptacles, une collection lexicale qui leur permettra de briller en leurs discours.

Les hommes politiques y trouveront des éléments de langage mais resteront bien seuls, et le souffle court, devant leurs responsabilités d'exécution des affaires qui sont toujours plus courantes qu'eux.

Ce n'est pourtant pas l'inventivité qui leur manque. J'en tiens pour preuve leur dernière trouvaille du fameux grand débat qui consiste à inciter les contestataires à ériger leurs contestations en monument à la gloire de la démocratie. Nul ne sait la suite qui sera donnée à chacune et tous devront éviter que cette pyramide devienne l'abri des espoirs défunts, étouffés les uns par les autres.

Le lecteur trouvera dans cette leçon une théorisation des difficulté pour maîtriser l'immigration à cause des différences ou incompatibilités des cultures, de l'insuffisance des capacités d'accueil, des attentes parfois affabulées des migrants, des réticences plus ou moins avouées des milieux chargés de les accueillir.

Le même lecteur restera sans doute sur une vague impression d'insuffisance de précisions sur les voies et moyens propres à apporter des solutions.

Comme il s'agit d'êtres humains , les situations individuelles y sont essentielles et doivent être examinées avec soin et humanité. Mais comme les candidats sont nombreux et leurs besoins immenses, le pays d'accueil ne peut ignorer les aspects quantitatifs s'il veut éviter de créer en interne des difficultés qu'il ne saura surmonter.

Comme nous l'avons déjà observé dans la leçon sur le nationalisme, il manque à l'ouvrage une approche démographique sans laquelle aucune prévision, aucune préparation, aucune adéquation des réalisations aux réalités ne seront possibles.

Une seule chose est certaine c'est que les prévisions sont impossibles.

Je sens poindre au fil de l'ouvrage une conception quelque peu iréniste de l'avenir de l'humanité et de la vie des nations selon laquelle les hommes seraient condamnés à s'accorder et que « les choses » finiront par s'arranger.

J'en veux pour preuve cette phrase extraite de la fin de cette huitième leçon qui entremêle réalisme et irénisme.

« Pour l'heure il est loin d'être clair que l'Europe puisse trouver une voie moyenne qui lui permettrait de garder les portes ouvertes aux étrangers sans être déstabilisée par des gens qui ne partagent pas ses valeurs. Si elle y parvient, peut-être sa formule pourrait-elle être copiée au niveau mondial. »

Prenez patience. L'humilité, c'est dans la douzième leçon !

Nous voilà mûris pour recevoir la dixième leçon qui nous apprendra tout ce que nous devons penser du terrorisme !

Moi qui ne suis qu'un citoyen ordinaire je me sens plutôt porté à considérer la physique des choses.

À tout prendre, je préférerais que la France, et avec elle l'Europe, contre laquelle nous nous sommes tant battus, ne soient pas érigées en une sorte de stœchiomètre dans lequel nous étudierions l'explosibilité du mélange d'hydrogène et d'oxygène.

Mais comment expliquer cela à des gens de lettres et de discours qui ne connaissent pas la physique et croient connaître les hommes.?

 

Pierre Auguste

Le 6 mars 2019

 

 

 

 


7236