Enligne : Editos

Le grand couronnement

Le grand couronnement

 

20020 restera dans l'Histoire comme l'année d'un grand cru. Non pour son vin mais pour son virus.

Dans le monde entier chacun a pu en déguster les effets. Mais inégalement.

Le virus codi-19 est un opportuniste qui s'attaque aux fonctions vitales faibles de chaque individu. Il a reçu un nom qui n'apporte pas grand chose à la connaissance de ses méfaits, ni à la manière d'en traiter les conséquences.

Les sommités médicales n'en savent guère plus que le patient qui est le seul à en appréhender tous les « morceaux. »

Les poumons, le cœur, les reins, les systèmes artériels, veineux et digestifs, la peau et les tissus, le cerveau, l'idéation et la perception des images peuvent être soumis à des atteintes spécifiques.

L'homme est équipé d'un système visuel de chasseur qui le rend apte à suivre continûment la trajectoire d'une cible en mouvement. Inversement, il ne peut suivre sans à coups une ligne purement géométrique comme la ligne de crête d'un relief motagneux.

Ces simples remarques montrent qu'il ne faut guère attendre de la science qu'elle apporte à court terme des réponses à toutes les questions posées par les systèmes altérés par le petit dernier des virus.

Prenons rendez-vous dans cent ans pour évaluer et couronner les remèdes qui seront apportés aux nuisances subies pas les systèmes biologiques que l'on croyait matures.

 

Pierre Auguste

Le 2 juin 2020

 

 



490