Enligne : Editos

L'art de l'enjolivement statistique.

L'art de l'enjolivement statistique.

Les dernières statistiques annoncent une reprise de la création d'emplois et une baisse corrélative du chômage. Comme tout le monde, je m'en réjouis.

Les médias et les plateaux de télévision qui leur sont associés ont embouché leurs trompettes de la renommée pour saluer l'événement. Quelque peu tenus de relayer les porte-paroles du gouvernement, certains communicateurs n'ont pas lésiné sur l'enjolivement de la situation. Tel ce titre : En 2019, l’emploi en France a connu une belle embellie.

L'observateur attentif a pu saisir en vol une fugace infographie partageant le territoire métropolitain entre une France qui va mal avec un chômage supérieur 7% et une France qui va bien avec un chômage inférieur à 7%.

 J'avais lu par ailleurs :

-Qu'«En janvier 2019, le département français de la Lozère comptait officiellement 76 422 habitants, se situant en 101et dernière position sur le plan national. En six ans, de 2010 à 2016, sa population a baissé de 660 unités, c'est-à-dire de 110 personnes par an en moyenne. » ;

-Qu'avec une population depuis longtemps en déclin « le Cantal pourrait encore avoir perdu 20.000 habitants en 2050 »

 Je n'ignorais pas que la Lozère où je suis né a perdu la moitié de sa population entre 1880 et 1990. En 1943, dès l'âge de onze ans, je fus envoyé ailleurs pour m'instruire, apprendre un métier, trouver du travail.

 Les bassins d'emploi ont suivi le mouvement et avec eux les demandeurs qui allègent les statistiques des terroirs locaux et abondent celles des chefs-lieux de cantons et surtout celles des métropoles circonvoisines.

Comme on disait avant l'ère du pacemaker, mon sang n'a fait qu'un tour quand j'appris qu'avec un chômage inférieur à 7% la Lozère et le Cantal étaient classés dans les départements qui vont bien !

 Patience ! Quand il n'y aura plus personne dans ces départements, il n'y aura plus de chômage et tout ira pour le mieux.

 Nos économistes et politiciens, qui se risquent à faire des commentaires péremptoires, semblent ignorer qu'un chroniqueur* a brocardé sur Internet les statisticiens et leurs exégètes. Selon lui :

 -« Un statisticien est une personne qui peut avoir la tête dans un four et les pieds pris dans la glace et dire qu'en moyenne il se sent bien. »

 -« Il y a trois sortes de personnes : ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas. 

 Soyons sérieux. L'économie et les statistiques sont des disciplines trop difficiles pour être mises dans les bases de données des politiciens, des économistes et des statisticiens, concoctées par des informaticiens.

 Préférons faire appel à Poincaré, Henri le savant et non à son cousin Raymond, le politicien.

Selon Henri, « La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes...

 La République se voit proposer de lancer dans le ciel politique de Paris un nouveau ballon d'essai mathématique. Il est dommage de ne pas trouver, pour ce médaillé en quête d'altitude, un emploi au niveau national du côté de Bercy. Il pourrait mettre de l'ordre, de la mesure, de la logique, du savoir-compter et un air nouveau dans l'économie, la finance, la fiscalité et leurs agrégats.

 Il serait sans doute temps de réorienter l'orientation professionnelle. Mais voici venu le temps des amateurs ! Février fait glisser leurs pas.C'est la ronde des mois de Rosemonde. Et le concert des pipeaux. Ils mettent la France en émoi.

 Le climat se réchauffe. D'aucuns espèrent voir le ciel de Paris s'éclaircir. En ce mois de février de Rosemonde, ils se croient déjà au mois de mars de Théophile :

« Tandis qu'à leurs œuvres perverses

Les hommes courent haletants,

Mars qui rit, malgré les averses,

Prépare en secret le printemps. »

 

 Pierre Auguste

Le 19 février 2019.

*Benjamin Dereca, souvent cité sur Internet mais dépourvu de biographie. Ce peut être un homme de l'art sous pseudonyme qui se distrait, joliment, dans l'autodérision.

 

 

 



749