Enligne : Editos

Dépendance.2/4 Le maintien à domicile

Dépendance.2/4 Le maintien à domicile

L'allongement de la durée de la vie accroît le risque de dépendance. Nul ne sait s'il sera frappé. Ni pourquoi, ni comment, ni quand, il sera atteint. Chacun préfère oublier. Comme la harde d'antilopes qui se remet tranquillement à brouter après une.prédation léonine.

À demain les misères !

Nos bons pastoureaux de l'espèce humaine commencent à s'inquiéter de la vague qui va submerger les établissements spécialisés en charge de « l'accompagnement » de fin de vie.

Le maintien à domicile des personnes âgées dépendantes est une bonne idée. Il est inutile d'en énumérer les avantages. Il est nécessaire de bien en mesurer les difficultés, les contraintes, les coûts, les limites.

Il faut d'abord abandonner cette autre idée selon laquelle les personnes âgées auraient besoin de moins de place et devraient déménager pour diminuer leurs dépenses. Quand on a huit décennies et une quinzaine de déménagements au compteur, on n'a guère envie de brinquebaler des cartons, de se risquer sur un escabeau pour pendre des rideaux, brancher un plafonnier, accrocher un tableau. On hésite à faire appel à des bénévoles qui en sont encore à ces délices. On répugne à jouer les brocanteurs pour éliminer les surplus.

Il ne faut donc pas s'étonner que le degré d'atteinte de la personne, la disponibilité des proches  et l'adaptation de l'habitat soient des critères essentiels du maintien des personnes âgées à domicile.

Le réalisme commande à chacun de bien connaître les conditions à réunir, concernant sa situation et son aménagement, pour qu'une maison, ou un appartement, puisse répondre aux attentes et aux contraintes.

Les trois premiers critères pour les lieux sont l'accessibilité et la proximité des intervenants médicaux ou paramédicaux, des fournisseurs et prestataires de services tels que, les infirmières, les kinésithérapeutes, les auxiliaires de vie, les pharmacies, les laboratoires d'analyses ou de radiologie...

Les aléas de la circulation, les temps de parcours, les difficultés de parking compliquent les programmations et soumettent le patient et ses proches aux emplois du temps erratiques des intervenants.

Une attention particulière doit être portée à la disposition des pièces, à la largeur des portes et des circulations et des escaliers pour mouvoir commodément la personne en fauteuil roulant et lui faire prendre quelque exercice physique.

Selon la disposition des lieux un monte-escalier peut être nécessaire.

Il faut bien se garder d'imposer des normes sur la configuration et l'équipement du logement qui risqueraient de retarder, d'enchérir, voire de bloquer toute velléité de maintien à domicile.

Il est toutefois utile de bien préciser ce qui serait souhaitable. Notamment de disposer de deux chambre contiguës, communicantes. L'une des deux devrait avoir un cabinet de toilette approprié attenant. Elle devrait être assez grande pour pouvoir être équipée d'un lit normal et d'un lit médicalisé, utilisables selon l'évolution de l'état de la personne. La deuxième chambre serait réservée à la personne chargée des veilles, notamment nocturnes.

Cet ensemble gagnerait à être climatisé, équipé de WC lavant « à la japonaise », d'un chauffe-eau instantané, d'un chauffage programmable.

On me reprochera d'avoir des goûts de luxe. Mais je sais que par la force de la routine l'on adaptera les caractéristiques souhaitables aux moyens disponibles.

Les faits divers démontrent qu'il y a sans doute mieux à faire que certains établissements qui ont la charge des personnes âgées. Oui, le maintien à domicile est une bonne idée. Mais il est illusoire de croire que l'on pourra le développer en masse dans une société impécunieuse.

Je sais aussi que la société est capable des pires ignominies, notamment celle qui consisterait à confiner deux personnes âgées impotentes, dans un pauvre deux pièces disposant de l'eau courante à l'évier et d'un WC sur le palier.

L'humaine condition a un prix. Qui saura le payer ?

.

Pierre Auguste

Le 3 juillet 2019

À Suivre

 

 



3280