cv, emplois, missions et stages en Suisse
298 Visiteurs connectés

Libérez vous des petites cases

Enligne : Article

 

prisonsIl est un problème concernant l’emploi dont on parle peu, c’est celui du cloisonnement que chacun produit en enfermant l’autre dans des cases.

La méthode analytique divise pour comprendre. Diviser permet de nommer les parties et participe à la prise de possession mentale de la chose. Comprendre permet, notamment, normalement, de prendre des décisions éclairées.

Certaines petites phrases de recruteurs en disent long sur la société et ses problèmes.



- Un jour, nous avons entendu une chargée de recherche affirmer sur un candidat “... Il n’a pas l’expérience sur la machine X-V14…” , alors que celui ci avait une expérience de 5 ans sur les machines x-V13 et x-V15. Si les fonctions spécifiques à la machine x-V14 étaient nécessaires, ce qui n’était pas vérifié, une demi journée de lecture de quelques pages de la notice de la machine et une éventuelle autre demi journée de prise en main auraient suffi pour mettre la personne en recherche active, et immédiatement disponible, en position au lieu de laisser la machine inexploitée pendant les semaines qu’a duré la recherche.

- Un jour, un consultant en recrutement junior nous déclarait, péremptoire “...Ce profil est surdimensionné pour le poste…”. Le candidat, 57 ans, une grande expérience technique et commerciale, un parcours sans faute jusqu’à la fermeture de son entreprise, sur la touche depuis deux ans, était prêt à tout pour prendre le travail qui lui aurait permis d’atteindre la retraite en faisant profiter son nouvel employeur de ses expériences et compétences s’il le souhaitait.


- Une assistante de direction, “débriefant” avec nous les candidatures reçues, à propos des 12 candidatures qu’elle avait reléguées, nous explique : “... Ils habitent trop loin…”. Sur ces 12 candidats, au moins 4 mentionnaient qu’ils étaient célibataires, mobiles et disponibles. L’assistante les avait éliminés sur le seul critère que le code postal de leurs adresses actuelles étaient trop éloignées de son clocher.

- Une cheffe de groupe qui cherchait à recruter une assistante de communication nous a un jour indiqué  “... Oui, mais elle ne connaît pas notre secteur d’activité… nous c’est très différent...”. Cette même cheffe de groupe d’agence de publicité argumentait probablement par ailleurs, auprès de ses propres prospects, pour valoriser l’adaptabilité de son entreprise aux problématiques de chacun...

Ces 4 anecdotes choisies parmi des centaines sont symptomatiques de plusieurs phénomènes et posent le problème du cloisonnement, de l’enfermement dans des petites cases qui est une partie de la problématique de développement de notre société.

Certains anciens dirigeants pensaient que le pays ne pouvait être dirigé que par les membres d’une même promotion de l’ENA, d’autres que quelqu’un qui sort d’une école donnée ne peut pas faire autre chose que ce pourquoi il a été formé, et que si quelqu’un fait autre chose que ce pourquoi il est “destiné”, il doit s’expliquer à un moment sur le pourquoi il s’est “égaré”.

Les manques de connaissance, de conscience et d’imagination ne sont pas les seules explications du problème. La volonté de se faire valoir en se montrant “le plus exigeant”, la quête de pouvoir et ses abus aveugles ne suffisent pas non plus.
Chacun se plaint des conséquences de ces cloisonnements lorsqu’il les subit.

La société, organisée en micro-castes cloisonnées crée les communautarismes, les nationalismes et les intégrismes qui en sont une déclinaison.

Le risque n’est-il pas de ne pas oser sortir des cases que l’on fabrique et qui finissent par nous enfermer ?


Qui a conscience que la dialectique qu’il laisse s’établir par ses jugements et ses actes stérilise sa propre vie ?

 

Ecoutez, osez, ouvrez, encouragez, propulsez...

Nombre de lectures : 2874